FAB Paris
Le grand saut vers l’excellence !

Lundi 4 décembre 2023

FAB PARIS 2023

FAB Paris, salon né l’an dernier de la fusion entre la Biennale des Antiquaires et Fine Arts Paris, prenait ses marques avec brio au Grand Palais Ephémère en attendant de rejoindre le Grand Palais du 22 au 27 novembre 2024.

L’atmosphère chic et feutrée tout comme la qualité des objets présentés par les 110 galeries, dont 1/3 venant de 12 pays étrangers, faisaient l’unanimité, donnant un signal fort à l’importance de la place de Paris sur le marché de l’art international.

Signe prometteur, le Président Emmanuel Macron, son épouse et la ministre de la culture Rima Abdul-Malak, entourés des acteurs du monde officiel de la culture, Philippe Bélaval, Hervé Lemoine, Didier Fusilier, faisaient une longue visite du salon lors du vernissage qui accueillait 5000 invités.

M. Emmanuel Macron, Président de la République et Mme Rima Abdul Malak, ministre de la Culture, sur le stand de la galerie Applicat-Prazan, avec M. Franck Prazan - FAB PARIS 2023

M. Emmanuel Macron, Président de la République et Mme Rima Abdul Malak, ministre de la Culture,
sur le stand de la galerie Applicat-Prazan, avec M. Franck Prazan

« Nous avons réussi le développement du salon tout en élevant la qualité par rapport à l’an dernier.

 

L’objectif principal pour la prochaine édition est l’internationalisation de la foire, tant au niveau des marchands que des visiteurs. 125 à 130 exposants sont prévus l’an prochain pour notre entrée au Grand Palais ».

 

Louis de Bayser, Président de FAB Paris

M. Emmanuel Macron, Président de la République avec M. Louis de Bayser, Président de FAB PARIS, sur le stand de la Galerie de Bayser - FAB PARIS 2023

M. Emmanuel Macron, Président de la République avec M. Louis de Bayser, Président de FAB Paris,
sur le stand de la Galerie de Bayser

20 000 visiteurs et de très nombreuses ventes

Dans les larges allées animées qui ont reçu 20.000 visiteurs, on constatait de nombreuses pièces pastillées durant toute la durée du salon et beaucoup de transactions en cours au moment où nous rédigeons ce bilan.

L’art ancien en majesté

En art ancien la galerie Sismann cédait à la fondation de Jean-Claude Gandur, la Vierge de l’Immaculée Conception attribuée à Gervais II Delabarre en terre cuite polychrome, chef-d’oeuvre incontestable de l’école de sculpture mancelle du XVIIe siècle.

La galerie Aaron & Cie vendait le Portrait d’un chef Maori de l’artiste néo-zélandaise Vera Cummings. La galerie Mendes cédait rapidement un très délicat Paysage de Louise Joséphine Sarazin de Belmont (1790-1870) et une Scène Antique de Jean Baptiste Forest (1635-1712), tandis que le Musée d’Orsay se montrait intéressé par son grand tableau spectaculaire Chasse infernale de Gustave Wetheimer (1847-1902). Ce même musée achetait une œuvre à la galerie Chaptal qui cédait douze tableaux dès les premiers jours.

Jacques Leegenhoeck était très satisfait de cette édition et vendait quatre tableaux dont un Saint Antoine Abbé d’Abraham de Vries (1590-1655), tout comme la galerie de Jonckheere qui vendait plusieurs œuvres parmi lesquelles un Portrait de Charles IX par François Clouet et son atelier.

La galerie Michel Descours réalisait aussi de belles ventes dont une terre cuite de Joseph Chinard Les apprêts du sacrifice, deux très grandes toiles, l’une de Pierre Paul Sevin intitulée Sainte Famille, ou Le couronnement de la Vierge, 1670 et l’autre de Jean Pillement intitulée Pêcheurs sur le Tage, Portugal, 1790 ainsi que plusieurs dessins d’Oskar Bergman, artiste suédois dont le succès en France est à l’origine de sa redécouverte dans son pays d’origine, la Thielska Galleriet lui ayant consacré une exposition cet été.

L’italien Enrico Frascione, cédait une grande toile de Giacomo Francesco Cipper dit Todeschini (1664-1736) représentant Cordonnier et maçon, un rite d’initiation à la franc-maçonnerie et avait plusieurs transactions en cours.

La galerie de Bayser cédait une quinzaine de pièces dont 3 des 8 tableaux de Charles Lacoste présentés à FAB PARIS. Une grande huile sur carton de ce même artiste Fumée, 1903 était également vendue par la galerie Ary Jan qui cédait plusieurs tableaux dont une pièce maitresse de Delacroix Le pur-sang arabe, issue de la collection Delon.

« Très heureux de défendre la place de Paris à travers FAB Paris »

Mathias Ary Jan (Galerie Ary Jan)

FAB PARIS 2023
FAB PARIS 2023
FAB PARIS 2023
FAB PARIS 2023

D’excellents résultats pour la sculpture

La sculpture, spécialité historique du salon Fine Arts Paris, obtenait d’excellents résultats à l’instar de la galerie Trebosc & Van Lelyveld qui cédait cinq sculptures dès le début de la foire, dont un plâtre patiné bronze de François Masson représentant André Masséna, duc de Rivoli, prince d’Essling, à un de ses descendants.

La galerie Univers du Bronze vendait de nombreuses pièces notamment à de nouveaux clients. Xavier Eeckhout, grand spécialiste mondial de la sculpture animalière, cédait 13 pièces sur les 20 exposées à des prix allant de 5.000 à 230.000€ dont le Corbeau en bronze de 1928 réalisé par Pompon.

« Je participe à Fine Arts Paris depuis le début et je suis impressionné de l’évolution du salon qui est parti pour devenir une grande foire internationale dans une capitale mondiale. »

Alain Richarme (Univers du Bronze)

La galerie Monluc spécialisée en mobilier et sculpture du XVIe au XIXe siècle, vendait plusieurs pièces dès le vernissage dont une monumentale sculpture en marbre représentant Adonis de l’école italienne de la première moitié du XIXe siècle, un imposant masque de fontaine en marbre à décor d’une tête de Jupiter, Italie, fin XVIe, et un majestueux Tondo en noyer sculpté à décor de tête de méduse.

FAB PARIS 2023
FAB PARIS 2023
FAB PARIS 2023
FAB PARIS 2023

La diversité récompensée

FAB Paris était apprécié pour la diversité des spécialités représentées telles que celle de Jean-Christophe Charbonnier, spécialiste de l’art du Japon, très enthousiaste, qui vendait deux casques de guerre du XVIIe et du XIXe siècle.

« Les visiteurs sont non seulement nombreux mais curieux, intéressés et éduqués ».

Jean-Christophe Charbonnier (Galerie Jean-Christophe Charbonnier)

La galerie autrichienne experte en Art nouveau, Florian Kohlhammer, était très satisfaite de sa première participation à FAB PARIS et rencontrait beaucoup de nouveaux clients. Elle vendait une paire de reliefs en cuivre intitulée Déméter et Dionysos de Georg Klimt pour 78.000€, ainsi qu’une importante pièce de table de Joseph Hoffmann membre de la Wiener Werkstättes.

« Nous avons rencontré de véritables collectionneurs dès le diner de gala ».

Matthieu Richard (Galerie Matthieu Richard)

La galerie d’art du XXe Matthieu Richard vendait plusieurs pièces dont le lit d’Armand Albert Rateau réalisé pour l’usage personnel de son épouse ainsi que des photos de Laure Albin Guillot et d’Albert Rudomine. Stéphane Danant (Galerie Demisch Danant) était également très satisfait de sa première participation à FAB PARIS et affirmait avoir de nombreux dossiers en cours aussi bien en mobilier qu’en peinture.

« FAB Paris a pris une ampleur réellement appréciable à tous les niveaux par rapport à l’année précédente ».

Stéphane Danant (Galerie Demisch Danant)

FAB PARIS 2023
FAB PARIS 2023

Le beau succès des arts premiers

Les arts premiers, qui étaient très bien représentés sur des stands à la scénographie souvent spectaculaire, remportaient de beaux succès.

La Galerie Yann Ferrandin vendait ses pièces maîtresses dont une importante figure d’ancêtre masculine en bois (Adu Sihara Salawa) du XIXe siècle provenant de l’île de Nias en Indonésie, de même qu’un grand masque de la région du Delta du fleuve Ramu (Papouasie Nouvelle-Guinée), et une coupe Haida (Nord de la Colombie britannique, Canada) en forme de phoque utilisée lors de Potlatch, cérémonies pratiquées par les peuples du monde amérindien.

La galerie espagnole Montagut, très satisfaite, cédait une statuette Dogon du XVIIIe siècle à 80.000€ et divers objets traditionnels Baoulé en or.

La galerie Flak vendait des objets de ses diverses spécialités – Afrique, Océanie, Amérique du Nord – à des particuliers et musées, incluant des figures Hopi d’Arizona, une figure de Nouvelle-Irlande, et une représentation de Jumeaux du Nigeria.

La galerie Schoffel de Fabry vendait autour de 30.000€ une très belle effigie funéraire en bois vietnamienne d’un style très archaïque très probablement antérieur au XIXe siècle.

Quant à la galerie belge Bernard de Grunne, six des huit rares idoles Baguirmi du Tchad en bois sculpté et doté de provenances remarquables (notamment Charles Ratton et Guy Ladrière), affichaient des points rouges dès le vernissage signalant une acquisition.

FAB PARIS 2023
FAB PARIS 2023
FAB PARIS 2023
FAB PARIS 2023

Des collectionneurs séduits par l’art asiatique, l’art islamique et l’archéologie

En art asiatique et islamique, la galerie Hioco cédait une dizaine de pièces, tandis que la galerie Kevorkian vendait une rarissime palette cosmétique en albâtre entre 50.000 et 100.000€ ainsi qu’une vingtaine de pièces à des clients connus et de nouveaux contacts dans toutes ses spécialités : archéologie orientale, objets en céramiques et miniatures persanes et indiennes.

« J’ai vu une cliente pleurer d’émotion en retrouvant par hasard une pièce qui était chez ses parents et qu’elle a achetée ».

Jean-Pierre Montesino (Galerie Cybèle)

Dans le domaine de l’archéologie la galerie Cybèle cédait de nombreuses pièces dont Deux profils de divinités égyptiennes en bois provenant d’un meuble ou d’un sarcophage, Egypte, période saïte, v. 664-525 avant J-C. Mais surtout l’histoire la plus belle est celle de cette cliente de Santiago du Chili qui se retrouva face à un plâtre d’Egypte exposé par la galerie Cybèle, et qui se mit à pleurer, reconnaissant la pièce qui appartenait à sa mère et qui avait été vendue aux enchères en 2018 et achetée par le galeriste. Elle l’a finalement rachetée !

FAB PARIS 2023
FAB PARIS 2023

L’art moderne en force

En art moderne, Applicat Prazan cédait à une fondation dès le vernissage sa belle toile puriste de Maurice Estève Couple à l’ovale datant de 1930. La galerie vendait au cours du salon des toiles de Magnelli, Schneider, et Fautrier.

La galerie La Présidence vendait dès le vernissage son Escalier de Dubuffet de 1967 pour 100.000€, une huile sur toile d’Henri Manguin de 1908, La plaine de la Foux et plusieurs masques en bronze d’André Derain.

La galerie suisse Von Vertes, habituée de l’ancienne Biennale et nouvelle participante à FAB, réalisait d’excellentes ventes. Parmi elles, l’encre sur papier The Sea de Yayoi Kusama, affichée 480.000 €, deux œuvres d’Andy Warhol Knives et Hamburger proposées respectivement à 380.000€ et 220.000€, et une huile sur toile de George Condo cédée pour 260.000 € à des clients français.

Alexis Pentcheff était très satisfait, cédant neuf tableaux à plusieurs nouveaux clients dont des œuvres de Gromaire, Léonor Fini, André Maire. La galerie Taménaga cédait une immense technique mixte de Sugawara Aoike. La galerie Brame & Lorenceau, qui présentait 3 dessins de Modigliani, cédait tout de suite l’un d’entre eux Nu accroupi de 1909, autour de 500.000€.

La galerie Louis et Sack, spécialisée dans les artistes japonais de la Nouvelle École de Paris, cédait huit tableaux de leurs trois artistes majeurs Toshimitsu Imai, Key Sato et Isao Domoto, ainsi que deux céramiques, à de nouveaux clients.

FAB PARIS 2023
FAB PARIS 2023
FAB PARIS 2023
FAB PARIS 2023

Coup d’œil sur l’art contemporain

En art contemporain, Eric Dereumaux de la Galerie RX&SLAG vendait pour 200.000€ la Bibliothèque cristallisée au livre perdu de Pascal Convert, une installation de 2018 constituée de 120 livres, et la monumentale toile rouge d’Hermann Nitsch de 2021 pour 135.000€, chacune de ces pièces était acquise par de jeunes couples de collectionneurs.

FAB PARIS 2023
FAB PARIS 2023

Livres rares : Mallarmé et Victor Hugo en vedette

Du coté des livres rares, un ensemble de lettres de Mallarmé présenté dans une petite alcôve dédiée par Jean-Baptiste de Proyart au prix de 350.000€, était rapidement vendu. Le libraire vendait également à la BnF une reliure art déco de Geneviève de Léotard, l’une des plus grandes relieuses de l’époque, proposée à 10.000€. Les Misérables de Victor Hugo, envoi de Victor Hugo à Théodore de Banville et reliure de Lortic, affiché 105.000€ était également vendu.

« J’ai dû participer à une trentaine de salons, C’est le meilleur ! ».

Julien Paganetti (Autographes des Siècles)

FAB PARIS 2023
FAB PARIS 2023

Bilan positif pour les bijoux

Dans le secteur des bijoux, tous les marchands, de Larengregor à Walid Akkad en passant par Alain Pautot, Bernard Bouisset, ou Orphéo à Genève chez qui l’on pouvait découvrir le prototype du collier de la Reine, s’accordent à dire qu’ils ont bien vendu et échangé avec de nombreux musées comme le Louvre, le Mobilier National, ou Versailles.

« Nous offrons de la qualité, et la qualité c’est du rêve ! ».

Jacques Sitbon (Larengregor)

 

FAB PARIS 2023

Succès pour les Cinq Jeunes Talents

La sélection de Cinq Jeunes Talents, exposée sur un stand scénographié par le décorateur trentenaire Victor Cadène, attirait curiosité et convoitise.

Les 5 œuvres, fines et audacieuses représentant leurs galeries, étaient toutes vendues. La Chasse du Centaure de Louis de Monard présenté par la Galerie la Ménagerie, était acquise par un collectionneur étranger. Le Serpent d’après l’antique de la Galerie Asteria était vendu pour 7.000 € à un jeune décorateur, la paire de Carpes, époque Edo en porcelaine du Japon présentée par la Galerie Nicolas Fournery était acquise par un professionnel. Changeaient également de mains, le dessin à la plume La parade de Louis Antoine Le Mire présenté par Sabrier & Paunet, de même que l’huile sur toile Neuf chevaux, 1974, de Jacques Despierre, un artiste remis en lumière par le jeune galeriste Louis Barrand.

FAB PARIS 2023 Les « 5 jeunes talents » et le scénographe Victor Cadène, avec M. Emmanuel Macron, Président de la République, son épouse Mme Brigitte Macron et Mme Rima Abdul Malak, ministre de la Culture
FAB PARIS 2023 Le stand des 5 jeunes talents

FAB Paris vous donne rendez-vous au Grand Palais du 22 au 27 novembre 2024 !

Photos: Tanguy de Montesson

Newsletter

Restez informés de l'actualité de FAB PARIS
en vous abonnant à notre newsletter
FAB PARIS

Pratique

Exposants

Semaine des Arts

Billetterie