HISTOIRE
DE LA BIENNALE

Créée et organisée par le Syndicat National des Antiquaires, rendez-vous incontournable depuis plus de soixante ans, La Biennale a fidélisé les marchands les plus prestigieux, les galeries internationales et Maisons de haute joaillerie qui émerveillent le grand public et répondent aux attentes des collectionneurs les plus exigeants.

La Biennale a offert aux amateurs depuis ses origines un choix fabuleux d’une grande diversité.

Retour sur six décennies de passion et d’excellence. Des prémices avec la première « Foire des Antiquaires » jusqu’à la nouvelle « Biennale », annuelle.

1956-1961

Les prémices de la Biennale,
la « foire des antiquaires »

L’idée d’une « Foire des Antiquaires de France » fait son apparition dans les années 50, en 1956 très exactement, sous l’impulsion du Président du Syndicat National des Antiquaires nouvellement élu, Pierre Vandermeersch.

Cette foire annuelle qui se tient jusqu’en 1961 à la Porte de Versailles propose déjà aux amateurs et collectionneurs d’art une manifestation rassemblant les grands noms de la profession, autour de l’élégance, de la beauté et du prestige de leurs objets.

 

1959 - Troisième Foire des Antiquaires

1962

La première Biennale des Antiquaires
au Grand Palais

En 1962, sous l’impulsion d’André Malraux qui lui ouvre les portes du Grand Palais (dont il vient de confier à Reynolds Arnould le soin de l’adapter afin qu’y soient présentées de prestigieuses expositions temporaires), la Foire des Antiquaires est remplacée par la Biennale des Antiquaires. Les plus grands antiquaires, décorateurs, joailliers et libraires français et étrangers sont rassemblés dans un décor féérique constitué de pavillons, de jardins et de fontaines. C’est sous l’appellation « Les Antiquaires et les Décorateurs Au Grand Palais » que la première Biennale ouvre ses portes.

 

Biennale des Antiquaires 1962, Jean Vinchon et André Malraux

1964

La 2ème Biennale et le Bal des Débutantes

En 1964, la deuxième Biennale des Antiquaires confirme son succès avec 350 000 entrées, et accueille le Bal des Débutantes. Elle s’installe désormais non plus au mois de Juin mais à la rentrée, du 26 septembre au 18 octobre 1964, au Grand Palais. De nombreuses personnalités telles que Greta Garbo, les Rothschild ou Jean Seberg contribuent à faire de cette seconde Biennale l’événement mondain de l’année.

 

Biennale des Antiquaires 1964, André Malraux

1966

La 3ème Biennale des Antiquaires

La Biennale des Antiquaires continue à être un rendez-vous incontournable pour ce que le monde des arts, des lettres et de la politique compte des personnalités, et accueille notamment en 1966 Arletty, Michel Simon, André Malraux bien sûr ou encore Jean Lecanuet.

 

Biennale des Antiquaires 1966

1968

La 4ème Biennale des Antiquaires

Le décor de la Biennale est une ville méditerranéenne très colorée, de 8 000 m2. Le bulletin Art & Curiosité clôt ainsi son article consacré à la Biennale des Antiquaires : « En somme cette Biennale, en dépit des craintes que nous avaient inspiré les événements du mois de Mai, fut une incontestable réussite sur tous les plans et notamment sur celui du prestige international ».

Biennale des Antiquaires 1968

1970

La 5ème Biennale des Antiquaires

De Mathieu à Von Karajan, de Sheila à Cary Grant en passant par Hubert de Givenchy ou les ministres Jacques Baumel et Olivier Guichard, la 5ème Biennale des Antiquaires séduit toujours autant.

Biennale des Antiquaires 1970

1972

La 6ème Biennale des Antiquaires

Habitué de la Biennale des Antiquaires, Karl Lagerfeld collabore à cette VIe édition et met en scène le travail du laqueur Jean Dunand pour le stand d’Anne-Sophie Duval. Cette édition s’enrichit également des premières pièces d’Art Déco.

Biennale des Antiquaires 1972, la princesse Grace Kelly et le prince Rainier de Monaco

1974

La 7ème Biennale des Antiquaires

Le Grand Palais est fermé pour travaux. La Biennale des Antiquaires reçoit ses 76 exposants au Palais des Congrès, porte Maillot. On peut y croiser notamment un amoureux des pièces maritimes, l’acteur Lino Ventura, venu chiner la perle rare.

Biennale des Antiquaires 1974, Lino Ventura

1976 – 1978

La 8ème et la 9ème Biennale des Antiquaires

Dans un décor imaginé par Jean-Raphaël Milles-Lacroix et Guy Balhardère, chaque Biennale des Antiquaires réunit plus de 90 exposants.

Biennale des Antiquaires 1976

1980

La 10ème Biennale des Antiquaires

Cette édition se vit sous le signe de l’émotion, avec les adieux de Pierre Vandermeersch au poste de président du Syndicat National des Antiquaires. Il aura été le premier à exercer cette fonction, de 1955 à 1981.

 

Biennale des Antiquaires, 1980

1982-1984

La 11ème et la 12ème Biennale des Antiquaires

Au fil des éditions, La Biennale des Antiquaires gagne en prestige et en reconnaissance sur la scène internationale. Ce sont plus de cent exposants qui se réunissent au Grand Palais.

Biennale des Antiquaires, 1984

1986

La 13ème Biennale des Antiquaires

« (…) Les civilisations, les hommes et leurs vanités passent, les œuvres que vous voyez ici nous viennent de toutes les époques qui nous ont précédées, elles subsistent, conservées en grande partie par nos professions, objets de curiosité pour les uns, de convoitise pour les autres, elles sont témoins de vie, de qualité de vie, de culture que nous nous devons de conserver.«  Philippe Brame

Biennale des Antiquaires 1986

1988

La 14ème Biennale des Antiquaires

Patrick Jaouanet succède à Jean-Raphaël Millies-Lacroix, architecte de la Biennale depuis sa création.

Biennale des Antiquaires 1988

1990

La 15ème Biennale des Antiquaires

Pour cette nouvelle édition des velums drapés atténuent la lumière coulant à flots de la verrière du Grand Palais.

Biennale des Antiquaires 1990

1992

La 16ème Biennale des Antiquaires

La décoration d’inspiration néo-classique de Pier Luigi Pizzi mise en œuvre par Patrick Jaouanet pour la XVIe Biennale des Antiquaires, avant la longue fermeture du Grand Palais pour travaux. C’est en 2006 seulement que la Biennale réintègrera la verrière du Grand Palais.

Biennale des Antiquaires 1992

1994

La 17ème Biennale des Antiquaires

Le Carrousel du Louvre abrite la Biennale des Antiquaires pour les six éditions à venir. Jean-Michel Wilmotte signe avec Patrick Jaouanet la conception architecturale de ce nouvel écrin proche de deux musées prestigieux, le temple de l’Art, le Louvre et le musée des arts décoratifs.

Biennale des Antiquaires 1994

1996

La 18ème Biennale des Antiquaires

La Biennale des Antiquaires organise son premier dîner de gala au profit de la Fondation Hôpitaux de Paris – Hôpitaux de France. « Le dîner de la Biennale des Antiquaires », est devenu au fil des années un must international, où se croisent les personnalités les plus médiatiques et les collectionneurs les plus fervents.

Biennale des Antiquaires 1996

1998

La 19ème Biennale des Antiquaires

La Biennale des Antiquaires attire toujours autant des célébrités amies des arts, que ce soit pour la visite des stands ou pour le traditionnel dîner de gala. On y voit cette année-là Gérard Oury et Michèle Morgan, Catherine Deneuve, Pierre Bergé, Kenzo, Charles Aznavour, mais aussi Jacques Toubon ou Agnès Soral.

Biennale des Antiquaires 1998

2000

La 20ème Biennale des Antiquaires

Cette Biennale des Antiquaires a choisi pour thème d’inspiration «Paris, carrefour des continents» à travers lequel les échanges ont donné lieu à des créations artistiques de premier plan. Christophe Decarpentrie en est le décorateur.

Cette année-là, Pierre Rosenberg, ancien directeur du musée de Louvre confiait : « Je suis venu avec un double plaisir, celui du voisin et celui du collectionneur. Je crois personnellement très profondément que les bonnes relations entre le commerce et les musées sont essentielles à la vie des musées et je ne peux que me réjouir de voir que Paris organise une aussi belle exposition et j’espère qu’elle suscitera beaucoup de vocations dans les prochaines années ».

Biennale des Antiquaires 2000

2002

La 21ème Biennale des Antiquaires

L’arrivée d’une vingtaine de grandes galeries européennes et américaines renforce la dimension internationale de la Biennale. C’est à Jacques Chatelet, qui a réalisé la conception des éclairages de nombreux spectacles de théâtre, d’opéra et de danse, que la Biennale a confié le rôle de « metteur en lumières » d’un décor qui donnera à cette édition une coloration particulière.

Biennale des Antiquaires 2002

2004

La 22ème Biennale des Antiquaires

Comme à son habitude, la Biennale a fait appel à un grand décorateur. Pour cette édition, François-Joseph Graf s’est chargé de créer le cadre qui a accueilli les exposants. Neuf grands chefs français ont également proposé chaque jour aux visiteurs un menu différent en collaboration avec le Bottin Gourmand et Potel & Chabot.

Biennale des Antiquaires 2004

2006

La 23ème Biennale des Antiquaires

A l’occasion de sa 23ème édition, la Biennale des Antiquaires reprends ses marques sous la verrière du Grand Palais avec 4 000 m2 de surface d’exposition. Il y a 111 exposants dont 45 issus des quatre coins du monde, 25% de nouveaux et plus d’une quinzaine de spécialistes représentées soit plus de 7000 objets d’art traversant près de 3 millénaires.

Biennale des Antiquaires 2006

2008

La 24ème Biennale des Antiquaires

Rendez-vous incontournable du marché de l’art, la Biennale propose une large palette de spécialités présentées par des professionnels de renommée internationale dans le domaine des Antiquités, des Beaux-arts et de la Joaillerie.

Biennale des Antiquaires 2008

2010

La 25ème Biennale des Antiquaires

Pour célébrer ce 25ème anniversaire, dans un important décor végétal ponctué de fontaines imaginé par Patrick Bazanan, un feu d’artifice est tiré à l’intérieur du Grand Palais lors du Dîner de Gala et du Vernissage.

À l’initiative d’Hervé Aaron et de Patrice Bellanger, un Tremplin pour la Biennale invite vingt-cinq jeunes marchands de talent à exposer un objet dans un stand commun.

 

Biennale des Antiquaires 2010

2012

La 26ème Biennale des Antiquaires

Karl Lagerfeld est le scénographe de la 26ème Biennale des Antiquaires. Christian Deydier, Président du  SNA a demandé au créateur de se charger de la mise en scène, des décors et des visuels. Karl Lagerfeld, artiste aux talents multiples et grand collectionneur amoureux des objets rares et beaux, a accepté de relever le défi.

« J’aime les antiquaires et ce que la Biennale représente. J’adore le Grand Palais qui est l’endroit que je préfère à Paris et où j’ai tant de souvenirs de défilés Chanel aux décors surdimensionnés…(…)  déclare Karl Lagerfeld.

Biennale des Antiquaires 2012, par Karl Lagerfeld

2014

La 27ème Biennale des Antiquaires

Jacques Grange imagine la scénographie de la Biennale, inspirée par les jardins de Versailles et le Trianon.

Cette année-là, il n’y aura pas un mais deux dîner de gala : le premier dans l’Orangerie du Château de Versailles, le second au Grand-Palais.

Biennale des Antiquaires 2014, par Jacques Grange

2016

La 28ème Biennale des Antiquaires

125 exposants participent à la Biennale dans un décor signé de la scénographe Nathalie Crinière.

Trois institutions prestigieuses en sont les invités d’honneur : le Musée de l’Ermitage qui présente des fleurons de ses collections, le Mobilier national et la fondation de la Haute Horlogerie, vitrines d’un extraordinaire savoir-faire.

A partir de l’édition 2016, la selection des exposants sera réalisée par une Commission Biennale désormais ouverte à des personnalités qualifiées extérieures au SNA.

Biennale des Antiquaires 2016, par Nathalie Criniere

2017

La Biennale Paris

Désormais annuelle, La Biennale Paris gagne en visibilité et en modernité. Dotée d’une Commission Biennale, présidée par Christopher Forbes ainsi d’une Commission d’Admission des Œuvres (CAO) devenue indépendante, elles garantissent la sélection des galeries exposantes, grâce à la qualité et l’exigence de ses membres et le plus haut niveau d’authenticité, de confiance et de transparence offertes aux collectionneurs.

Biennale des Antiquaires 2017

2018

La Biennale Paris

Pour sa trentième édition, La Biennale Paris continue de se renouveler tout en préservant son identité et ses critères de qualité qui restent parmi les plus rigoureux au monde. Le Carrousel Céleste imaginé par Jean-Charles de Castelbajac a répandu modernité et enchantement dans la nef du Grand Palais. Une ode à l’exposition centrale « Napoléon, Empereur sous la verrière » présentant la collection unique de Pierre-Jean Chalençon.

Biennale des Antiquaires 2018 avec le Carrousel céleste de Jean-Charles de Castelbajac

2019

La Biennale Paris

Cette 31ème édition, est tournée vers l’international avec une grande exposition sur l’art du Bahrein. Voyageant au travers des époques, elle présente toujours les trésors les plus prestigieux du monde allant de l’archéologie au design, elle s’est également enrichie de douze jeunes galeries, apportant ainsi une ouverture proche de son temps sur l’art contemporain.

Biennale des Antiquaires 2019

2021

La Biennale Paris

Pour cette 32ème édition, La Biennale est l’un des premiers salons à se tenir au Grand palais éphémère.

Un parcours de sculptures inédit accueille dans les allées des œuvres de Adel Abdessemed, Panamarenko, Wim Delvoye, Koen Vanmechelen, Christophe Charbonnel, Christian Lapie, Bruno Romeda, Jivko et Tamara Van San.

Cinq institutions sont également invitées : les Ateliers d’art de la Réunion des musées nationaux – Grand palais, la Fondation Dina Vierny-Musée Maillol, le Mobilier national, le Musée de Flandres et Sèvres.

Biennale des Antiquaires 2021